Préparer un demi tour du monde… confinés

Ou l’art subtil d’avancer sur place.

 

Il y a le son mélodieux de la tondeuse du voisin
A dix heures moins vingt
Dans le lointain
Ce lointain fameux où on ne peut plus aller
Sans son papier.

Il y a les formations sur les cartes à distance
Merci à l’informaticien, Pascal,
Qui se donne du mal
Pour nous donner l’impression qu’on avance
Enfin qu’on s’y attelle
En virtuel.

Il y a les Glénans*
– Ah, les Glénans –
Avec leurs graphs, leurs flèches, leurs vents
Auxquels on comprend pas tout
– Enfin je sais pas vous
Mais moi les p’tits dessins
Ça me parle moyen.

Il y a aussi le pain
Choper le tour de main
Pétrir
A s’en faire mal au dos
Suer
Souffrir
Faut ce qu’il faut.

Bon malgré tout il y a l’apéro du soir
Bonsoir
Ou plutôt le skyp’apéro
Avec la famille, les copains,
Des grands rires pour des petits riens.

Et puis tout le reste en vidéo.

*Pour ceux qui ne connaissent pas le Cours des Glénans (ce qui était mon cas il y a six mois – mais quand on a un voilier, faut pas le dire), la vidéo ci-dessous devrait vous éclairer…

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.